Les opérations d’élagage s’effectuent en général en hauteur. Ce qui expose celui qui le pratique et ceux qui sont autour du chantier en danger. Cet article vous livre quelques conseils pour que vous puissiez maîtriser les différentes techniques y afférantes ainsi que les matériels adaptés pour la réussite de la taille.

Élagage en hauteur : des techniques à maîtriser

Il est indéniable que les opérations relatives à l’élagage en hauteur nécessitent la maîtrise des techniques spécifiques. Un profane ne doit aucun cas s’aventurer à le pratiquer. Afin de réaliser des travaux de taille réussis et respectant les normes de sécurité en la matière, il est fortement recommandé de faire appel à un expert du jardinage, en particulier de la taille. Seuls les spécialistes arrivent à maîtriser les diverses techniques pour le succès de cette dernière même si opérations relatives à l’élagage s’effectuent en hauteur. Confier les travaux d’élagage à un professionnel tel que cet élagueur dans le 95 vous permet non seulement de garder vos végétaux en bonne santé, mais d’assurer la sécurité des différents intervenants sur le chantier et vos voisins.

Par ailleurs, le grimper cordé reste la technique la plus employée par les élagueurs professionnels pour réaliser les travaux d’élagage en hauteur. Cette technique facilite l’accès de l’élagueur aux parties mortes de l’arbre ou les branches atteintes de maladies. Étant suspendus dans le vide lors des opérations d’élagage, une bonne condition physique des intervenants est indispensable pour la réussite de celles-ci. Ils doivent avoir aussi des compétences particulières en suivant une formation spécifique notamment en ce qui concerne le mode d’emploi des divers équipements à utiliser comme les longes et les fausses fourches, et les normes de sécurité durant les opérations de taille en hauteur.

Les matériels adéquats pour les travaux d’élagage en hauteur

La première des réflexes quand on se projette d’élaguer est d’éviter d’utiliser une échelle. S’agissant de travaux réalisés en hauteur, l’emploi d’une échelle s’avère très dangereux, car celle-ci est amovible, sa stabilité est également incertaine. Il est fort probable que l’échelle se déstabilise lors des opérations d’élagage du fait qu’il est rare, voire même impossible, de trouver une surface plane et ferme à proximité du végétal pour pouvoir y installer l’échelle. De plus, le sol se situant au-dessous de l’arbre qui est habituellement humide ne fait que renforcer l’instabilité de l’échelle. Ce qui implique le déséquilibre de l’élagueur et éventuellement sa chute.

Mais, dans le cas où l’usage d’une échelle est incontournable, il faut toujours s’assurer de la sécurité des différents intervenants. Pour ce faire, un autre intervenant doit être placé en bas de l’échelle et est chargé de s’assurer en permanence de l’équilibre de celle-ci. La mission qui lui est confiée ne se termine que si l’opérateur qui a travaillé en hauteur est descendu de l’arbre. Il est également conseillé de plafonner le niveau d’intervention de l’élagueur à 2/3 de la totalité de la hauteur de l’échelle utilisée. Il faut également s’abstenir d’utiliser à la fois une échelle et une tronçonneuse en ce sens que l’usage de cette dernière ne fait qu’accentuer le déséquilibre engendré par la première. Cette combinaison, échelle et tronçonneuse, peut même être fatale pour l’élagueur et les autres personnes présentes sur le chantier.

Les opérateurs peuvent également, si besoin est, utiliser une nacelle élévatrice. Ce matériel est très pratique et permet à l’élagueur de travailler en toute sécurité. En effet, en utilisant une nacelle élévatrice, l’opérateur peut garder en tout temps son équilibre tout au long des travaux.

L’emploi d’une nacelle élévatrice est très profitable quand on doit procéder à l’élagage de plusieurs arbres. La seule condition dans ce cas précis est de disposer assez d’espace pour le déplacement du matériel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *