La pollution numérique ou digitale prend de l’ampleur actuellement. Le secteur numérique est de plus en plus responsable des émissions de CO2. La fabrication d’appareils électroniques comme les smartphones, la multiplication des usages augmentent la pollution de l’environnement.

Bien que ce secteur prend une place importante dans l’industrie et au développement social, il est important de penser à promouvoir le concept d’écologie digitale. Ce dernier vise particulièrement à sensibiliser les acteurs dans le domaine d’envisager de bons usages du numérique afin de mener à une transition écologique assurée.

Les principales sources de la pollution numérique

Il est évident qu’on ne le remarque pas toujours, mais la pollution numérique est causée par plusieurs facteurs que l’on connaît très bien. On distingue en premier lieu, les datacenters ou les centres de données. Ils sont très utilisés par les grandes entreprises dans le but de stocker des données. Ces lieux sont souvent localisés dans de grands bâtiments. L’on y trouve de longues rangées de serveurs reliés directement à tous les ordinateurs des utilisateurs des quatre coins du monde. La majorité des acteurs du web en possèdent d’ailleurs des milliers. Malgré leur effort à les faire fonctionner d’une façon plus écologique, le nombre d’internautes ne cesse de s’accroître, engendrant en effet une demande énergétique plus importante.

 

 

En second lieu, la fabrication de matériels électroniques prend aussi part à la pollution. En général, l’élaboration des ordinateurs et des téléphones demande l’usage de métaux rares. Déjà leur extraction entraîne de nombreux soucis environnementaux. Ils sont aussi difficiles à recycler.

En plus de ces deux éléments, la surconsommation d’énergie électrique est aussi incluse. Comme on peut le voir, l’usage des smartphones, des ordinateurs, des boxs et tous types d’objets connectés nécessite un important apport en électricité. Ce qui accentue davantage la pollution numérique. Malgré tout, il est toujours possible de limiter les dégradations causées par ces facteurs.

Quelques actions à mettre en place pour limiter son impact

Il est possible dès aujourd’hui de prendre des mesures pour limiter les impacts de la pollution numérique sur l’environnement. Il s’agit, en général, de petits gestes, mais qui auront des effets positifs ?

Acquérir des matériels eco-responsables

Mieux vaut au départ investir dans des matériels eco-responsables pour mieux protéger l’environnement. Actuellement, de nombreux objets connectés et appareils divers sont en mesure de prendre part à ce geste permettant de limiter la pollution numérique. Là encore les objets connectés associés à la domotique sont les meilleures options. Ils sont en mesure de préserver l’énergie de manière raisonnée et intelligente. Il est donc possible de se tourner vers des prises connectées, les ampoules connectées, les thermostats connectés, la douche connectée pouvant gérer l’économie en eau… sans parler des objets numériques fabriqués à partir de matériels fabriqués à partir de matières naturelles comme une clé usb publicitaire, ou divers autres objets similaires.

Éteindre et débrancher les appareils

Bien que l’on éteint les appareils à la maison, ils peuvent consommer de l’électricité. Souvent, l’on remarque cette petite diode qui indique en fait que le transformateur électrique marche toujours ou encore que l’ordinateur est toujours en train de charger. En général, il est possible d’éviter tout cela en utilisant des multiprises avec interrupteur. Dès que l’on n’a plus besoin, il n’y a qu’à tout éteindre. Cette technique est bien utile pour les boîtiers TV, les box internet et les autres appareils que l’on utilise au quotidien.

Trier la boîte mail

Dans la majorité des cas, la grande majorité des mails ne sont pas ouverts. De ce fait, il est conseillé de les trier et supprimer les mails inutiles. Bien qu’ils soient supprimés, il est aussi idéal de vider la corbeille de les faire disparaître complètement du serveur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *